AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Horloge
Mon Site Gratuit : Horloge Virtuelle pour site internet
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 27 le Mer 2 Oct 2013 - 1:48
Statistiques
Nous avons 1573 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est GioMo

Nos membres ont posté un total de 14840 messages dans 1195 sujets
Meilleurs posteurs
Karine
 
orphee
 
Sand&Caro
 
agylyty54
 
Carabou
 
ninie7
 
Pinkangel
 
dodo2706
 
Prunelle
 
Totoro
 
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Echange bannières
BoosterForum.com : Echange de clics !
Référencement/annuaire
repertoire gay actualite
Annuaire - Forumlogiciel de référencementYakavoir.com, l'annuaire des sites classés par points et par les internautes.Famille sur Annuaire Koxin-LAnnuaire cloudink.com
Ajoutez votre siteBretagne-WebFaites un lien avec Bretagne-WebRSS simple
référencement site gratuit
Annuaire Vol de papillon - Annuaire Référencement Net - Annuaire Généraliste Lecoute - annuaire chambres d'hotes - annuaire mediaphane - refurls - annuaire gratuit - annuaire immobilier - annuaire gratuit - lien dur - annuaire thématique - seoref - hifivideo - location-mer - annuaire entreprise - Annuaire internet : Tootrouver - référencement garanti - annuaire régional - annunet - deboref - - annuaire gratuit - SinusCom - Créer un site - annuaire de site - Annuaire généraliste gratuit - Annuaire Généraliste Européen - annuaire referencement - référencement site - metamoteur - annuaire referencement lien - Annuaire Le Repertoire - a-annuaire - - Annuaire liens - Annuaire business - Annuaire Golfe-Evasion - 01 Annuaire - référencement - annuaire du sud - Annuaire Magouilla - Annuaire gratuit arkitop - annuaire référencement gratuit - hit annuaire - référencement professionnel - Votre site ici - - Mon annuaire gratuit - Looking4 Directory - chercher trouver - referencement professionnel - referencement rss - Annuaire ciel bleu - Annuaire généraliste - indexation thematique - Annuaire utile et pratique - link ninja - paris excursion - Annaire d'annuaire Infosono generaliste - AnnuaireThe wall - backlink - - Annuaire Underground - - Lien Top Dur - - Annuaire généraliste francophone - tout annuaire - - annuaire référencement - - l'annuaire automatique gratuit - - chien-uvy - référencement gratuit site
Référencement le meilleur du netGOOD RSS L'actualité sur votre siteAnnuaire WebmasterannuaireAnnuaire gratuit sites perso et blogAnndel Annuaire - selection de sitesMedia GayAnnuaire forum-parents
referencement

Partagez | 
 

 L'autorité a-t-elle un sexe ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orphee
Admin
Admin
avatar

Féminin Bélier Tigre
Nombre de messages : 1820
Localisation : Champagne-Ardennes
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: L'autorité a-t-elle un sexe ?   Mar 26 Aoû 2008 - 19:02

Citation :
Les 23 et 24 novembre 2007, la Fnepe a réuni près de 300 participants et 32
intervenants, chercheurs et universitaires, experts de terrain et membres du réseau des écoles
des parents et des éducateurs. La confrontation des chercheurs avec des praticiens de
diverses disciplines avait pour ambition d’apporter des éléments de réponse à la question
« L’autorité a-t-elle un sexe ? ».
La nécessité d’une réflexion commune, s’appuyant sur des recherches et observations, est
née d’un double constat. D’une part, l’inquiétude exprimée par les parents qui viennent dans
les 48 associations, Ecoles des parents et des éducateurs - qu’il s’agisse de consultations
individuelles, de groupes de paroles ou de lignes téléphoniques et forums Internet anonymes
- parler des difficultés à incarner l’autorité et à la mettre en oeuvre, soucieux de ne verser ni
dans le laxisme ni dans l’autoritarisme. D’autre part l’agacement ressenti d’entendre, dans de
nombreux colloques, souvent déplorer « que la notion d’autorité a été mise à mal depuis mai
68 et que, tant qu’elle ne serait pas rétablie, l’éducation des enfants serait en péril » (Claire
Jodry, directrice la Fnepe).
La question revient à la une de l’actualité dès que s’allume le feu social et que sont
invoqués pêle-mêle, le déclin de l’autorité des pères, la démission des familles, la
« maternisation » de la société… Tous arguments laissant à penser que l’autorité éducative
est défaillante, parce qu’elle serait d’essence masculine et que les pères et conjoints auraient
perdu leur place « naturelle » auprès des enfants et des jeunes. La loi du 4 juin 1970 n’aurait
fait qu’accélérer le bouleversement des repères en remplaçant la toute-puissance paternelle
par l’autorité parentale partagée.
Confrontés au sentiment de flou qu’ont généré les transformations de la relation
éducative, nous devons cesser de leur donner un sens à l’aune des anciennes valeurs et
théories. Les familles homoparentales, pluriparentales, monoparentales ou pluriculturelles en
sont peut-être les plus révélatrices et invitent à renouveler notre regard sur la relation entre
genre et autorité,
mais la question traverse toutes les formes d’autorité éducative.
Les définitions et le sens même de certaines notions comme l’autorité parentale méritent
d’être reprécisés, comme nous y invite la psychanalyste Françoise Hurstel. Parler d’un
partage de l’autorité parentale n’ampute pas chaque parent d’une moitié d’autorité, mais
signifie bien au contraire que chacun a l’exercice de l’autorité dans son entièreté. De la
même manière, plusieurs intervenants, notamment Daniel Marcelli, pédopsychiatre,
Jacqueline Costa-lascoux, juriste et présidente de la Fnepe, et Stéphanie Rubi, sociologue,
ont rappelé que « l’autorité n’est pas le pouvoir ». L’autorité suppose, pour s’exercer, d’être
reconnue et d’être légitime, sous peine de sombrer dans l’autoritarisme. Le pouvoir, lui, peut
s’exercer de façon unilatérale.
L’autorité conjuguée à l’égalité homme/femme soulève un important défi : comment
penser l’autorité dans une société démocratique prônant l’égalité ? La juriste et politologue
Jacqueline Costa-Lascoux, présidente de la Fnepe, nous interroge, revisitant les travaux de
Françoise Héritier : « Comment penser l’asymétrie liée à l’engendrement sans
nécessairement la penser en termes de distribution de rôles inégalitaires ? »


Que doit mobiliser la société pour rendre plus aisément compatible l’égalité entre homme
et femme et l’égalité entre père et mère, formule la sociologue Cécile Ensellem ? L’égalité est
un continuum, de la contraception à la conception, chacun doit pouvoir prendre ses
responsabilités à chaque étape, risquant à chaque fois de mettre l’égalité à l’épreuve. C’est
pourtant ce qui fonde la notion même de projet et d’autorité parentale partagés, affirme-telle.
Le regard que porte le psychanalyste Michel Tort sur l’homoparentalité permet de
regarder différemment la fonction du père et de réexaminer les théories psychanalytiques.
Alors qu’elles ont toujours inscrit le père dans une fonction et un rôle très symboliques, les
familles où des parents de même sexe élèvent un enfant, invitent à se demander si l’autorité
du père - convié aujourd’hui à être en lien plus concret, plus quotidien avec l’enfant - n’est
pas « un concept obsolète »
(Daniel Marcelli).
De manière générale, nous sommes passés d’une société verticale, où les statuts
attribuaient des rôles clairement définis, à une société plus horizontale, à l’école et dans la
famille. Cette horizontalité et ce principe d’égalité homme-femme ouvrent le terrain aux
négociations entre individus. Le mode d’emploi donné par une structure sociale stricte et
hiérarchique a laissé place à une société d’individus supposés égaux, souple et horizontale.
S’il peut être considéré comme un pas décisif vers une société plus juste, ce processus
d’individualisation a parfois laissé les individus dans un grand désarroi, seuls face à euxmêmes.
Qui pourrait donner un mode d’emploi de la relation dans une société où chacun
semble devoir élaborer sa propre démarche ? L’une des normes éducatives contemporaines
consiste à poser des limites sans imposer. Ceci génère une forme de perplexité par ceux
censés la mettre en oeuvre, parents, enseignants, éducateurs, animateurs de centres de loisirs.
Si hommes et femmes peuvent éprouver ce sentiment, il semble toutefois davantage ressenti
par les hommes.
Sachant en effet que l’espace intime, la parole, la négociation ont pris une place
prépondérante dans la relation éducative d’aujourd’hui, les hommes seraient, semble-t-il,
moins armés et éprouveraient des difficultés plus grandes à exercer leur autorité dans ce
nouveau cadre. Que ce soit dans la famille ou à l’école, la rémanence de l’image de l’autorité
sexuée empêche donc de se poser les bonnes questions : la légitimité de l’autorité, les
qualités personnelles à mettre en oeuvre, les compétences relationnelles. Anne Barrère,
sociologue de l’éducation, a montré, à partir de plusieurs enquêtes que, dès les premiers
cours, les qualités de l’enseignant vont jouer plus que son sexe. Son propre vécu face à
l’autorité peut, par exemple, permettre à l’enseignant homme de dépasser certains blocages
ressentis dans la relation d’autorité aux élèves alors que les enseignantes auront tendance à
imputer la même difficulté au fait qu’elles sont femmes. Bernard Pechberty l’a mis en valeur
à partir de sa pratique clinique avec des enseignants dans le cadre des groupes Balint.
L’ethnologue Jacques Barou interroge les rôles traditionnels, dévoilant leur construction
dans des familles africaines, dans leur pays d’origine et dans leur pays d’immigration. à
l’exemple de cet enfant qui, le plus naturellement du monde lorsque la maîtresse lui
demande de venir avec son père, arrive avec une femme et dit : « C’est elle mon père ».
« Ces ‘femmes-père’, particularité de certaines organisations familiales africaines, sont ainsi
susceptibles de fournir une ressource en matière d’autorité, dans les situations de monoparentalité
que peuvent créer les aléas de la vie, en particulier en émigration. Le trouble
intervient lorsque ces rôles ne sont pas reconnus dans la société d’accueil. »
L’exercice de l’autorité peut être fragilisé lorsqu’elle échappe aux modèles dominants de
représentations et qu’elle n’est pas légitimement soutenue. En attestent les travaux de
Virginie Descoutures sur les mères non statutaires, mère dans un couple de femmes
homosexuelles qui n’est pas reconnue comme la mère de l’enfant. « Je suis sa mère, mais il
n’est pas mon enfant », affirme-t-elle. Et qui montre leur difficulté à se positionner, non pas
vis-à-vis de l’enfant, pour qui les rôles sont bien répartis, mais vis-à-vis de la société.

Cette abrogation des genres et cette nouvelle répartition des rôles est matière à
réinventer : l’évolution du droit en est un bon révélateur. Le droit canadien a fait un bond en
la matière en judiciarisant l’ensemble des pratiques. La juriste québécoise Andréanne
Malacket estime néanmoins que cette réforme s’est parfois effectuée avec trop de
précipitation menant, dans certains cas, à des impasses. Dans tous les cas, un enfant peut
avoir aujourd’hui deux mères légitimes, deux pères aussi. Et en Ontario, encore plus à la
pointe de cette reconnaissance, un enfant peut avoir trois parents. Deux mères et un père
(deux mères qui élèvent et un père qui a conçu).


Les analyses du pédopsychiatre Serge Héfez et du sociologue François de Singly se
rejoignent sur l’une des fonctions majeures de l’autorité et de la relation éducative
aujourd’hui : la construction identitaire de l’enfant.
Pour François de Singly, la fonction d’émancipation, qui renvoie à l’épanouissement sans
se réduire à cela, est l’aboutissement d’une longue construction de la relation éducative. Pour
Serge Héfez, « l’autorité, c’est autoriser à grandir ». Le travail des parents consiste à « rendre
l'autorité désirable »(…), « un processus protecteur et non coercitif ».
Pour certaines familles immigrées, l’équilibre est difficile à trouver dans la répartition de
l’autorité entre tradition et émancipation. Un accompagnement des jeunes et des parents
immigrés doit tenir compte du brouillage des codes pour trouver l’équilibre entre le respect
des modes de vie et l’émancipation des personnes, rappelle Jacqueline Costa-Lascoux.
L’autorité n’a donc pas de sexe, puisque homme et femme, l’un et l’autre et non pas l’un plus
que l’autre, contribuent à faire grandir l’enfant et à lui transmettre les conditions
d’émancipation.
C’est ainsi qu’au fil des échanges, la question « L’autorité a-t-elle un sexe ? » a été précisée.
Plus qu’une « sexuation » de l’autorité, la relation éducative interroge plus largement la
relation entre enfant et adulte, la difficulté du lien intergénérationnel, la difficulté de penser
la différence dans l’égalité.
Comme l’a souligné Françoise Hurstel, nous pouvons devenir des sujets dans la famille
en voie de démocratisation en dialoguant, en négociant dans le couple, en faisant surgir la
différence dans une relation d'égalité.
Le rapport d’autorité était traditionnellement défini selon les sexes. Il serait aujourd’hui
plus partagé. Dans la famille, dans la cité, à l’école, l’autorité n’aurait plus de sexe mais de
multiples visages (Anne Barrère). Le cadre n’est plus d’emblée donné par le statut. Le
fonctionnement du couple, de la famille, de l’école est plus difficile à vivre, car il est à
inventer au quotidien, à partir de ses propres ressources, compétences et perceptions. Mais,
en dépit de la réalité des pratiques, on note une distorsion avec les représentations où elle est
encore marquée du sceau de l’autorité patriarcale

Revue L’École des parents - N° Hors Série - Mars 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homoparentalite.forumactif.org
 
L'autorité a-t-elle un sexe ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où vont Elle et Vire et AGRIAL
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» Elle dort assise !!
» Elle me boude !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Homoparentalité des parents comme les autres :: Actualité d'ici et d'ailleurs :: Les articles-
Sauter vers: