AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 27 le Mer 2 Oct 2013 - 1:48
Statistiques
Nous avons 1583 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Thibault

Nos membres ont posté un total de 14841 messages dans 1196 sujets
Meilleurs posteurs
Karine
 
orphee
 
Sand&Caro
 
agylyty54
 
Carabou
 
ninie7
 
Pinkangel
 
dodo2706
 
Prunelle
 
Totoro
 
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Affaire Grégory: l'enquête rouverte un quart de siècle après le drame

Aller en bas 
AuteurMessage
Karine
écrivain émérite
écrivain émérite
avatar

Féminin Scorpion Serpent
Nombre de messages : 2251
Localisation : IDF près de mes deux anges
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Affaire Grégory: l'enquête rouverte un quart de siècle après le drame   Mer 3 Déc 2008 - 15:12

La justice a ordonné mercredi la réouverture de l'enquête dans l'assassinat du petit Grégory, renouant avec l'une des plus grande énigmes criminelles françaises près d'un quart de siècle après la découverte du corps de l'enfant dans les eaux de la Vologne (Vosges).



"L'espoir" de découvrir l'assassin de leur fils est ainsi offert aux parents Villemin, qui mènent "un combat inlassable et admirable pour la recherche de la vérité", ont déclaré en choeur les avocats Marie-Christine Chastant-Morand et Thierry Moser, à l'issue du prononcé du délibéré à la cour d'appel de Dijon.
Les parents de Grégory, qui aurait près de 30 ans aujourd'hui, souhaitent que les enquêteurs recherchent des traces d'ADN, notamment sur la cordelette qui a servi à ligoter l'enfant, compte tenu "des progrès de la science dans le domaine de la génétique", a précisé leur avocate.
L'état de "bonne conservation de ces scellés" dont se sont félicités les avocats a pu être vérifié par les journalistes, autorisés à les observer mercredi dans la salle de la cour d'appel où ils sont conservés.
Dans un premier sac plastique, sont soigneusement pliés les vêtements de l'enfant, son bonnet, son anorak et son survêtement. Dans un deuxième, est conservée la cordelette ayant entravé les poignets et les chevilles de l'enfant. Dans un troisième, une seringue et son conditionnement d'insuline, retrouvée sur place. Et dans un quatrième sac, les lettres du "corbeau", envoyées aux parents.
Autant de pièces à conviction qui seront expertisées par un laboratoire devant être désigné par le magistrat instructeur, Jean-François Pontonnier, président de la chambre d'instruction de la cour d'appel de Dijon.
Le 22 octobre dernier, le parquet général avait appuyé la réouverture du dossier en se basant notamment sur "l'avis scientifique" du professeur Moisan de l'institut génétique de Nantes, bien placé pour se voir confier l'expertise.
Selon Me Moser, "un bilan scientifique de ces investigations peut être espéré en mai ou juin 2009". Il estime toutefois que les chances de succès "restent aléatoires même si la science, notamment en matière génétique, a fait des progrès récents considérables".
Grégory, quatre ans, a été retrouvé mort le 16 octobre 1984 pieds et poings liés dans la Vologne, une rivière des Vosges. Le lendemain du meurtre, les parents ont reçu une lettre anonyme: "Ton fils est mort. Je me suis vengé".
L'affaire, très médiatisée, avait donné lieu à un véritable feuilleton judiciaire.
Un temps suspecté de ce crime, après avoir été mis en cause en novembre 1984, Bernard Laroche, cousin de Jean-Marie Villemin, a été inculpé d'assassinat et écroué, avant d'être remis en liberté en février 1985. Il a été tué par Jean-Marie Villemin peu après.
L'avocat de Marie-Ange Laroche, Me Gérard Welzer, a demandé quant à lui une "réouverture totale" de l'enquête sur le meurtre du petit Grégory, incluant également l'examen des cassettes du "corbeau".
En juillet 1985, c'est au tour de la mère de l'enfant, Christine Villemin, d'être mise en cause. Inculpée de l'assassinat de son fils par le juge Jean-Michel Lambert, elle a été écrouée puis remise en liberté sous contrôle judiciaire quelques jours plus tard. Elle a bénéficié d'un non-lieu en février 1993.

Source : AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Affaire Grégory: l'enquête rouverte un quart de siècle après le drame
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AFFAIRE GRÉGORY (1984)
» Commission d’enquête parlementaire au COS-ONE
» ENQUÊTE/QUESTIONNAIRE
» Enquête de généalogie.com
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Homoparentalité des parents comme les autres :: Actualité d'ici et d'ailleurs :: Les articles-
Sauter vers: